A propos

Notre entreprise

SuperGreen Me/ The Ecoshop est une boutique prônant l’écologie au quotidien et son accessibilité à tous. Elle a ouvert ses portes dans le quartier Dansaert au mois de décembre 2008.  « SuperGreen Me », son nom en forme de clin d’œil, se veut révélateur de la motivation, sans prétention aucune, de ses conceptrices, Alexia et Valérie Berckmans, à sensibiliser le plus grand nombre à un mode de vie plus durable.

Différentes catégories de produits se partagent les étagères de la boutique. On y retrouve, entre autres, des produits cosmétiques et d’hygiène, des articles de puériculture, des collections de vêtements pour enfants et pour adultes, des sous-vêtements, des chaussures,  des accessoires, du linge de maison et des produits d’entretien.

Tous les articles proposés ont été choisis en fonction de deux critères principaux : leur faible empreinte écologique et le respect de la santé humaine.

Premièrement, leur impact sur l’environnement doit être minimal, que ce soit au niveau du choix des matières premières, de la conception, du transport ou encore de l’élimination des déchets après utilisation. Les différents produits sont donc issus soit du recyclage soit de l’agriculture biologique, sans pesticides ou engrais chimiques et n’ont pas été testés sur les animaux. Ils doivent aussi avoir une capacité rapide de biodégradabilité et/ou un packaging recyclable. La priorité a également été donnée aux producteurs européens, et de préférence belges, afin de soutenir les artisans et producteurs locaux. Ceci permettant par ailleurs d’éviter un surplus de pollution atmosphérique lié aux transports à longue distance et de pouvoir contrôler plus facilement les conditions de travail des employés.

Le deuxième critère est le respect de la santé humaine. Les produits cosmétiques et d’hygiène ainsi que les vêtements et autres textiles proposés ont tous reçu l’un ou l’autre des labels biologiques reconnus (Cosmébio, Ecocert, …), ce qui garantit l’absence de produits chimiques toxiques pour le corps humain et, surtout, pour celui, plus fragile, de l’enfant.